Revue littéraire et de débats d’idées (Des Sud/Actes Sud)


Affichage thématique :
Débats d’idées
Littérature, création et société
Portraits de villes
Questions politiques


  • PEILLON Catherine

    Artillerie lourde

    LA PENSÉE DE MIDI N°1, LES TERRITOIRES DE L’APPARTENANCE PROVENCE, MÉDITERRANÉE

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "La techno serait l’écho des recyclages sonores ; la techno serait la dissolution de l’individu et de la notion d’art d’auteur, une résurgence de la barbarie, un retour flamboyant du dionysiaque... Oui, mais pur combien de temps ? (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • PEILLON Catherine

    Enrique Morente

    LA PENSÉE DE MIDI N°2, CREATION(S). LA TRAVERSEE DES FRONTIERES

    Lire les premières lignes...
    "El Albaidin, Grenade, l’Andalousie, la Méditerranée. Pour faire le portrait d’un homme, il suffirait d’interroger ses rêves, son imaginaire, trouver le fil conducteur qui noue toutes ses aventures, ses explorations ; tenter de remonter à la source de sa création artistique, connaître les liens qui relient le passé (son passé, le passé andalou) à sa conscience d’aujourd’hui, celle de sa génération, de son temps - époque moderne, plurielle et ouverte -, à son âge façonné à (...)
  • PEILLON Catherine

    Constantine, matrice du monde. Cheikh Raymond.

    LA PENSÉE DE MIDI N°2, CREATION(S). LA TRAVERSEE DES FRONTIERES

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Le maalouf qui signifie "fidèle à la tradition" est la forme, spécifique à l’Est algérien et à la Tunisie, de l’art des noubas arabo-andalouses. Au XXe siècle, le nom d’un homme, personnalité musicale et culturelle hors du commun, reste associé à ce grand art de Constantine, il s’agit de Raymond Leyris auquel la gloire a jouté le titre de "Cheikh". (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    La rage de raison

    LA PENSÉE DE MIDI N°2, CREATION(S). LA TRAVERSEE DES FRONTIERES

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Ils sont trois, de la couronne parisienne, la peau mate et les crânes rasés. Ils ont grandi ensemble à Vitry au coeur d’une de ces emblématiques villes nouvelles. Réfractaires à la scolarisation, livrés à eux-mêmes, avec, en toile de fond, la banlieue et en horizon l’avenir noir. Trois à crier leur rage et leur révolte. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    Boulègue, collègue, le legs. Massilia Sound System / 3968 CR13

    LA PENSÉE DE MIDI N°2, CREATION(S). LA TRAVERSEE DES FRONTIERES

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Pour les "autos", c’est pareil que pour les gens. L’identité est inscrite sur la carte grise. C’est le numéro d’immatriculation de la 2 CV du papet - 3968 CR13 - qui donne son titre au disque. (Ton identité c’est sur ta carte d’identité, disait une de leurs chansons plus ancienne.) Le disque s’ouvre sur une affirmation plus affective : Moi, je suis marseillaise, (encore l’identité), c’est la plus belle ville du monde, y’en a pas deux comme (...)
  • PEILLON Catherine

    Toutes les voix du monde. L’héritage musical réinventé.

    LA PENSÉE DE MIDI N°3, MEMOIRES EN MIROIR. AUTOUR D’UNE MEDITERRANEE PLURIELLE.

    Lire les premières lignes...
    "Ce qui a été interrogé à l’orée du XXe siècle, dans le sillage de ces nouvelles lumières qui préparaient le démantèlement des empires et la décolonisation, dans la fécondation des consciences nationales, c’est la question de l’art populaire en général : musique, peinture, littérature, toutes formes d’expression. Terreau culturel, site fertile sur lequel on s’apprête à bâtir les nouvelles nations et à faire s’épanouir ces nouvelles indépendances. Entre deux hégémonismes (...)
  • PEILLON Catherine

    L’Orient tel qu’on le rêve

    LA PENSÉE DE MIDI N°3, MEMOIRES EN MIROIR. AUTOUR D’UNE MEDITERRANEE PLURIELLE.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Le cas Erlanger. De façon récurrente, chaque époque s’est alarmée de l’état de déréliction de sa propre mémoire, et souvent quelques individus clairvoyants se sont souciés de collecter, de transcrire et de transmettre ce patrimoine travaillé par l’oubli. Souvent ces entreprenants sauveteurs étaient des amoureux, des demi-fous, des étrangers. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    Noces noires

    LA PENSÉE DE MIDI N°3, MEMOIRES EN MIROIR. AUTOUR D’UNE MEDITERRANEE PLURIELLE.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "En ce qui concerne la qualité sonore, c’était ce qu’il y avait de plus mauvais car il n’existait en ce temps-là que deux pistes stéréo. L’enregistrement a eu lieu un jour de déluge inoubliable. La pluie avait inondé le studio. Je chantais et on jouait installés sur quelques caisses de bières et de whisky qu’on avait vidées depuis un bon moment. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    Frikyiwa

    LA PENSÉE DE MIDI N°3, MEMOIRES EN MIROIR. AUTOUR D’UNE MEDITERRANEE PLURIELLE.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    " "Faire arriver la musique traditionnelle sur les dancefloors des DJ’s." Voici l’énoncé du rêve que chérissait Frédéric Galliano. Le DJ de la première heure (1992), artiste manipulateur de platines et de consoles pulsantes, déjà frotté de musiques acoustiques, cherchait la rencontre du traditionnel (Hadja Kouyaté, Idir, Nahawa, Doumbia, Lobi Traoré, Hasna El Becharia...), de l’électronique (sa matrice musicale) et du jazz (les frères Belmondo, (...)
  • PEILLON Catherine

    Anouar Brahem, tunisien et universel, d’aujourd’hui et de toujours

    LA PENSÉE DE MIDI N°4, ALGER

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Chacun est un peu "entre deux" mais les Tunisiens le sont particulièrement. Pays charnière entre Orient et Occident, entre Maghreb et Mashreq. A l’est de l’Ouest, aux confins occidentaux de l’Orient. Aspirée culturellement par l’Egypte, ensemencée d’Italie ; entre deux mythes, le bédouin et l’urbain ; entre deux mentalités : littoral et désert. La Tunisie. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    Appellation d’origine Seine-Saint-Denis

    LA PENSÉE DE MIDI N°4, ALGER

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Mohamed, Ahmed, Farid, Houari, Abdel-Wahab, Abdel-Illah. Tous des Seba, la famille, le clan. Les Seba font danser de père en fils depuis plusieurs générations. Jusqu’alors c’était entre Oran et Tizi Ouzou qu’ils portaient leurs chants et leur bonne humeur dans les mariages. Ayant acquis un sens aigu de la fête, rien n’empêcha les nouveaux, les frères Seba, de reprendre le flambeau hors contexte originel. A Mantes-la-Jolie par exemple. (...)" (...)
  • PEILLON Catherine

    Algérie, : le rap brise le silence

    LA PENSÉE DE MIDI N°4, ALGER

    Lire les premières lignes...
    "A Alger,où le chaâbi, genre noble et populaire de la Casbah, n’a pas dit sa dernière mélodie, c’est le rap qui exprime le mieux le désarroi de la jeunesse et tous les problèmes de la société. Avec beaucoup de courage et de réalisme. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • PEILLON Catherine

    Algérie, : le rap brise le silence

    LA PENSÉE DE MIDI N°4, ALGER

    Lire les premières lignes...
    "A Alger,où le chaâbi, genre noble et populaire de la Casbah, n’a pas dit sa dernière mélodie, c’est le rap qui exprime le mieux le désarroi de la jeunesse et tous les problèmes de la société. Avec beaucoup de courage et de réalisme. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • PEILLON Catherine

    Fonky Family - Rap de rue

    LA PENSÉE DE MIDI N°5/6. Littératures "une mère étrangère".

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Le rap est né dans la rue, dans les quartiers pauvres, à New-York, aux Etats-Unis, à la fin des années soixante-dix. Invention des blacks, il utilise la structure duelle, le plan infaillible du DJ qui crée, à l’aide de platines, son propre rythme, ses couleurs, sa musique sur laquelle le rappeur parle, rime : de sa vie, de ses rêves, de sa haine. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    Vivre reggae

    LA PENSÉE DE MIDI N°5/6. Littératures "une mère étrangère".

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Cyril Roux a une histoire particulière avec le reggae. L’esprit ouvert, l’oreille aux aguets, s’il a fait du disque et des musiques actuelles sa profession, la musique jamaïcaine est devenue le référent absolu de ses goûts, de ses évaluations, de ses coups de coeurs.
    L’aventure démarre en 1992 par un stage chez Warner. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    Signaux de la très riche vie acoustique

    LA PENSÉE DE MIDI N°8, Retrouver Palerme

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Pratiques savantes du remix. Et inversement.
    Quel est le lien entre Antonin Artaud et Pierre Schaeffet ? Entre Pierre Schaeffer et Marc Chalosse, DJ Nem ou Command Geko ? Exprimé tout autrement, peut-on (ré)concilier les deux approches : électroacoustique contemporaine (musique concrète ou électronique), et les musiques électroniques (courant des musiques actuelles apparu au début des années quatre-vingt) ? Peut-on les comparer, peut-on les (...)
  • PEILLON Catherine

    La Déposition

    LA PENSÉE DE MIDI N°8, Retrouver Palerme

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "La Déposition - et non la confession - quatrième roman de Gilles Pétel (Stock, Paris, 2002), est le récit d’une passion violente. On pourrait tout aussi bien parler de l’autopsie d’un amour fou tant l’écriture décortique, au scalpel, les sentiments. Sans préjuger de l’essentiel ou de l’insignifiant, l’auteur consigne plus qu’il n’écrit, déverse, dans l’ordre des souvenirs, ce qui va constituer cet objet brûlant. (...)"
    Lire le texte en (...)
  • PEILLON Catherine

    La grâce particulière du chant de Luciano Berio

    LA PENSÉE DE MIDI N°9. Regarder la guerre.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Beaucoup de disques sont éphémères, d’autres franchissent allègrement, sereinement, les barrières du temps et des modes parce qu’ils font signe. Voci et Naturale, deux oeuvres de Luciano Berio, enregistrées par Kim Kashkashian à l’alto, Robyn Schulkowsky aux percussions, et le Radio Symphonie Orchester de Vienne, dirigé par Dennis Russel Davies pour le label ECM, font partie de ces parutions exceptionnelles par leur importance et leur gravité. (...)
  • PEILLON Catherine

    Brèves

    LA PENSÉE DE MIDI N°9. Regarder la guerre.

    RUBRIQUE LES MUSICALES
    Compte-rnedu de l’ouvrage de Charles Rosen, La génération romantique. Chopin, Schumann, Liszt et leur contemporains (Gallimard, 2002).
    Et compte-rendu de l’ouvrage de Jacques Siron, Dictionnaire des mots de la musique (Outre Mesure, 2002).
    Lire les textes en entier sur le site : CAIRN
  • PEILLON Catherine

    Anashid, Hymne des hymnes, ou le mystère de la jouissance.

    LA PENSÉE DE MIDI N°10. Eclats de frontières.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Le Cantique des cantiques ou Chant des chants ou Poème des poèmes est une hymne tirée des cinq rouleaux (meguillôt) de la Bible vétéro-testamentaire. Récité pour la Pâque chez les Juifs, nommé sapiential chez les Grecs, ce texte attribué à Salomon, quatrième fils de David et de Bethsabée, successeur de David sur le trône d’Israël, a connu un destin tout à fait hors du commun. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    L’amour de loin

    LA PENSÉE DE MIDI N°11. Athènes.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes... "Vers la fin du XIe siècle, la "Chanson de geste" qui avait, des années durant, exalté le courage et l’adresse des Chevaliers, tombe en désuétude. Sous l’influence civilisatrice d’al-Andalus, la "France du Sud", et en particulier sa langue, deviennent le fertile terrain d’une nouvelle forme d’expression et de sensibilité. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    L’amour Dupain

    LA PENSÉE DE MIDI N°11. Athènes.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Dupain, c’est une invention, un creuset où se mêlent et se mêleraient toutes les langues du monde, pour de bon et pour semblant. Il n’est pas anodin que l’enfant Sam Karpienia (d’origine polonaise) "soit" de Port-de-Bouc, la ville sans doute la plus musicale du monde. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • PEILLON Catherine

    Caetano Veloso : confessions d’une idole.

    LA PENSÉE DE MIDI N°14. Aimer les différences.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "On l’a entendu dans Parle avec elle, de Pero Almodovar : il chantait de sa voix souple et hypnotique la fameuse "Coucouroucoucou Paloma", accompagné de sa seule guitare. Depuis trente ans, ce chanteur compositeur,beau, élégant, romantique, affiche complet dans les salles de concert du monde entier. Si fin et si distingué qu’il renouvelle le genre du latin lover en le féminisnt, en lui ôtant la moustache et la faconde gouailleuse, en lui (...)
  • PEILLON Catherine

    Ne dis à personne tout ce que tu as vu, oublie...

    LA PENSÉE DE MIDI N°15. Quel XXIe siècle ?

    Lire les premières lignes...
    "J’écris un jour de tonnerre, un jour de gronde matinale. Pour élargir l’horizon d’un siècle de ferrailles, de béton armé ; drôle d’animal que celui dont on tire les vieilles hardes, les peaux et les eaux usées. Quand il s’agit d’écarter la buée de devant nos yeux : le terrorisme, l’eugénisme, la pornographie, la profanation... Le XXe siècle aspirait à l’extrême... Mais qui aurait di tqu’une de ses formes accomplies serait l’indifférence, la froideur, la séparation, la (...)
  • PEILLON Catherine

    Brûler dans les déserts

    LA PENSÉE DE MIDI N°15. Quel XXIe siècle ?

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Hasna El Becharia a franchi le demi-siècle, passant d’un désert à l’autre, de son Sahara natal à la solitude parisienne. Cette artiste d’une trempe exceptionnelle a eu une vie très étonnante : plus de trente-cinq ans de scènes - dont les six dernières années en Europe - et un seul disque, encore récent. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    "La lassitude des âmes fortes"

    LA PENSÉE DE MIDI N°16. Fin(s) de la politique culturelle ?

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Né au XIIe siècle (selon les uns) ou au XVIIIe siècle dans les quartiers du port de Lisbonne (pour les autres), le fado s’est épanoui à la fin du XIXe siècle. Frère du blues, du tango, du rembetiko, il reste une musique urbaine, maudite, "ivrogne et vagabonde, taillée au coeur des tavernes, évoquant un univers de proxénètes, de voyous, de prostituées, de marginaux de tout poil, toutes âmes en peine, soumises à de tragiques destins. (...)"
    Lire le (...)
  • PEILLON Catherine

    "Celui qui se connaît lui-même et les autres"

    LA PENSÉE DE MIDI N°17. Du désir, du plaisir et de l’amour... en Méditerranée.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "On a beaucoup parlé cet été de l’initiative de Daniel Barenboïm et du West-Eastern Divan Orchestra, en représentation le dimanche 21 août dans la ville de Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne, au moment même où Israël effectuait son retrait de la bande de Gaza, entamé le dimanche précédent, 14 août. Pourtant, la coïncidence historique était fortuite. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    Xenakis, architecte musicien

    LA PENSÉE DE MIDI N°18. Vivre l’architecture.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Xenos ! Xenakis porte dans son nom la notion de l’autre, de l’exclu ; il est l’émigré, l’élément extérieur, le différent, l’inconnu...
    Mais prudence, comme s’interroge Socrate : qui sait si cet étranger n’est pas un dieu ? (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • PEILLON Catherine

    György Kurtag, l’absolue vigilance.

    LA PENSÉE DE MIDI N°19. Face aux libertés... au sud de la Méditerranée.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "György Ligeti vient de mourir le 12 juin dernier en laissant un grand vide sonore autour de lui. György Kurtag avait écrit en 1993 une Laudatio pour les quatre-vingts ans de son ami (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • PEILLON Catherine

    Slam, un art poétique.

    LA PENSÉE DE MIDI N°20. Beyrouth XXIe siècle.

    Lire les premières lignes...
    "La poésie fascine, elle reste mystérieuse et secrète. Mais le geste le plus intense, le plus intime, est souvent confisqué par le discours, l’art officiel ou l’académisme quand la poésie n’est pas reléguée au rang des niaiseries... Les poètes naissent pourtant dans n’importe quel milieu social et n’ont pas toujours un "bagage" littéraire exceptionnel. Le vrai saisissement est ailleurs. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    L’expérience du monde.

    LA PENSÉE DE MIDI N°21. Quelles Régions pour demain ?

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Qui dit musique dit humains, codes, expressions et, depuis longtemps déjà... mélanges.
    Aujourd’hui la sono mondiale engendre les croisements les plus entêtés, les plus insolites (flamenco arabe, japonais, rock et musique baroque, rap en dialectal...), c’est le cross-over, souvent inventé de toutes pièces, objet de spéculation marketing mais aussi fruit de croisements réels. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    La Méditerranée, fragments d’un discours amoureux.

    LA PENSÉE DE MIDI N°22. Mythologies méditerranéennes.

    Lire les premières lignes...
    "Platon comparait les hommes à "des fourmis ou des grenouilles autour d’un étang." Cet étang est notre mer, notre mère qui nous repère et crée pour nous l’espace de l’intime et du familier. Une mare qui résume l’univers, qui, lorsque je suis loin de chez moi, me fait parler à la première personne du pluriel. Un "nous" mystérieux surgit soudain, changeant, chargé d’émotion, un "nous" qu’on trouve en poésie, chez Ritsos par exemple. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    Tradition, création et divertissement. A l’heure du village global. Une problématique qui m’a longtemps passionnée...

    LA PENSÉE DE MIDI N°24/25. Le Mépris.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "La musique nous permet de "séjourner dans le particulier sans cependant s’y fixer" (Theodor Adorno).
    A travers la ligne éditoriale du label indépendant l’empreinte digitale dont j’étais la fondatrice et la directrice artistique, j’ai interrogé pendant une quinzaine d’années le rapport entre le simple et le multiple, la particulier et le général, le singulier et l’universel... Cela recoupait bien sûr d’autres préoccupations, bien (...)
  • PEILLON Catherine

    Il ne restait plus d’espoir, il ne restait plus que la mer...

    LA PENSÉE DE MIDI N°27. L’Iran derrière le miroir.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Il avait appelé son premier album Thiaroye, du nom de sa ville située dans la banlieue de Dakar, au Sénégal. Une ville dure, tristement célèbre à cause du camp de transit où furent massacrés par l’armée française, le 1er décembre 1944, les "tirailleurs sénégalais" (soldats de différents pays de l’Afrique occidentale ayant combattu pour la France), alors revenus des camps de prisonniers de guerre allemands et en attente de leur solde et de leur prime de (...)
  • PEILLON Catherine

    Avant-propos.

    LA PENSÉE DE MIDI N°28. Les Chants d’Orphée.

    Lire les premières lignes...
    "Voici une mosaïque de textes et de sons, un alliage improbable, un "composé" pour suivre au fil des âges les relations tumultueuse ou harmonieuses, toujours puissantes et subtiles, entre musique et poésie. De grands écarts dans le temps, dans l’espace et dans les univers musicaux. Savant, populaire, sacré, profane, traditionnel, classique, moderne, musique de divertissement ou "sérieuse"... les catégories volent en éclats. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • MOULTAKA Zad

    Entretien avec Zad Moultaka.

    LA PENSÉE DE MIDI N°28. Les Chants d’Orphée.

    Entretien mené par Catherine Peillon.
    Lire les premières lignes...
    "CATHERINE PEILLON : Vous avez mois en musique de nombreux poèmes. Qu’est-ce que pour vous la poésie ? A-t-elle besoin d’être mise en musique ?
    ZAD MOULTAKA : La poésie se suffit à elle-même, c’est pour cette raison que la notion de "mettre en musique" sonne faux à mes oreilles. "Mettre en musique" un texte poétique crée une surenchère de sentiments qui, à mon sens, finissent par se nuire les uns les autres, voire s’annuler. (...)"
    Lire (...)
  • PEILLON Catherine

    Les chants d’Orphée.

    LA PENSÉE DE MIDI N°28. Les Chants d’Orphée.

    Lire les premières lignes...
    "La célèbre Jamîla, dans son salon à Médine, au VIIIe siècle, sous les Omeyyades, chantait un jour les vers du poète érotique Umar ibn-Abî Rabî’a. "Tous ceux de l’assemblée furent saisis par le tarab [...] - Le poète se mit à crier -, déchira sa tunique du haut en bas, dans un état d’inconscience totale."
    Le timbre des instruments, les modes, les éthos, les rythmes, les pulsations, ont le pouvoir de susciter l’émotion, d’altérer l’âme, d’y créer l’ardeur, l’insouciance, la (...)
  • PEILLON Catherine

    Hildegarde von Binden et Lorraine Vaillancourt : deux femmes rebelles dans leur siècle...

    LA PENSÉE DE MIDI N°29. Istanbul, ville monde.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Hildegarde von Binden a entretenu une très riche correspondance avec les personnalités marquantes de son temps : empereurs, hauts personnages, papes, évêques, moines et membres du clergé séculier... Elle échange des lettres avec le Saint Empereur romain germanique Frédéric Ier Barberousse et Philippe d’Alsace, le pape Eugène III et Bernard de Clairvaux, le grand saint du XIIe siècle. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • PEILLON Catherine

    Petites machines et vélos dans la tête.

    LA PENSÉE DE MIDI N°31. Histoires d’un 20 janvier. Récits.

    RUBRIQUE "LES MUSICALES"
    Lire les premières lignes...
    "Chaque siècle a ses utopies.
    Le nôtre liquide celles du précédent, avec ses peurs aussi.
    Un monde en miettes, mondialisé et paradoxalement diffracté, où la technique le dispute à la création...
    Au début du XXe siècle, le dodécaphonisme avait ouvert des possibilités nouvelles en remettant en question la hiérarchie du système tonal et en sortant le langage du carcan harmonique traditionnel. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • Les événements

    Consultez les articles de La pensée de midi sur le site CAIRN.

    EN 2010, LA REVUE A RECU SUR LE SITE CAIRN 216 126 VISITES !!!!

    ***

    A LIRE SUR LE BLOG DE LA REVUE

    Tunisie : le corps du peuple, par Renaud Ego Venue du centre de la Tunisie, une « caravane de la libération » a occupé près d’une semaine, la place de la Primature, à Tunis. Retour sur un mouvement qui symbolisa, physiquement, l’unité de la révolution tunisienne et incarna le corps de tout un peuple.

    MMSH, Aix-en-Provence 17 décembre 2010

    Figures du Palestinien à l’écran Rencontre du Pôle Images/ANR Imasud de la MMSH en partenariat avec La pensée de midi autour du conflit israélo-palestinien : questions de visibilité et de regards. Avec Jérôme Bourdon, Stéphanie Latte, Cédric Parizot et Maryline Crivello. En lien avec le numéro 9 de la revue, "Regarder la guerre".

    De 9h à 13h, salle PAF, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. 5, rue du château de l’horloge, BP 647, 13094 Aix-en-Provence, France Tél : (+33) (0) 4 42 52 40 00 http://www.mmsh.univ-aix.fr

    PARUTION MARS 2010

    "De l’humain. Nature et artifices", numéro 30 de La pensée de midi, un dossier dirigé par Raphaël Liogier.

    Il est souvent bien difficile de deviner l’âge de certaines vedettes au visage remodelé au Botox, qu’en sera-t-il demain lorsque ces transformations ne seront plus seulement esthétiques, mais s’appliqueront au corps entier, à sa sélection et son amélioration, lorsqu’une prothèse de bras branchée sur le système nerveux sera plus agile que le membre de chair et d’os ? Faudra-t-il préférer l’artificiel au naturel ? Quel serait le devenir d’une telle entité livrée à l’industrie médicale, aux biotechnologies, aux nanotechnologies, et qui vivrait, en outre, non seulement sur le plancher des vaches, mais dans des espaces virtuels informatisés ? Un homme techniquement rectifié jusqu’à l’immortalité, tel que l’attendent les transhumanistes, qui ne sont pas de vulgaires illuminés mais de très sérieux chercheurs. Un tel homme serait-il encore humain ? Au-delà des peurs absurdes et du refus de la science, comment penser la mesure dans un monde qui semble irrésistiblement emporté par la démesure ? Cet animal machine dénué de toute fragilité, produit sophistiqué promis par la science, saura-t-il encore éprouver des sentiments comme l’amour, saura-t-il apprécier la convivialité, le plaisir d’être ensemble ?

    Ce numéro a été coordonné par Raphaël Liogier, sociologue et philosophe, et directeur de l’Observatoire du religieux (Cherpa) à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Avec des textes de Raphaël Liogier, de Jean-Gabriel Ganascia, de Bernard Andrieu, de Jean-Didier Vincent, de Pierre Le Coz, de Raphaël Draï, de Tenzin Robert Thurman, de Jean-Michel Besnier, de Maurice Bloch, de Michel Terestchenko, de Jean-François Mattéi.



    http://cfa-eve.fr/media/Effectifs.html http://www.dakhla-hotel-sahara.com/img/nav.html http://ville-orange.fr/swf/avis/ http://monsieur-le-chien.fr/blog/cron.php http://acadpharm.org/prix/aff_searches.php http://www.acavi.fr/anglais/postuter-offre.php http://www.aeronet-referencement.fr/devis-valids.php http://www.arbitrage-maritime.org/fr/2_baremess.php http://blog.emarketing.fr/config/