Revue littéraire et de débats d’idées (Des Sud/Actes Sud)


Affichage thématique :
Débats d’idées
Littérature, création et société
Portraits de villes
Questions politiques


  • EGO Renaud

    "Hé bien ! la guerre"

    LA PENSÉE DE MIDI N°2, CREATION(S). LA TRAVERSEE DES FRONTIERES

    Les premières lignes...
    Dans ses mémoires, Elie Wiesel rapporte l’épisode suivant : lors de la libération du camp d’Auschwitz, un soldat noir américain resta comme pétrifié devant les silhouettes fantomatiques qui lentement sortaient des baraquements. Il les regardait sans mot dire, n’en coryant pas ses yeux, quand soudain il se mit à proférer "des malédictions et des injures qui, sur ses lèvres, devenaient des paroles sacrées". (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Politique de l’amour

    LA PENSÉE DE MIDI N°3, MEMOIRES EN MIROIR. AUTOUR D’UNE MEDITERRANEE PLURIELLE.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Né en 1942 dans ce qui était la Galilée avant d’être, six ans plus tard, Israël, Mahmoud Darwich est l’un des écrivains arabes les plus célèbres, celui qui, à son insu parfois, est considéré comme LE poète palestinien. Obligé de fuir son village natal alors qu’il était encore enfant, puis exilé sur sa propre terre alors que celle-ci devint israélienne, il a composé une oeuvre habitée par la disparition de son pays, au point que, pour tout un (...)
  • EGO Renaud

    Les plans déchiquetés d’Andréa Zanzotto

    LA PENSÉE DE MIDI N°4, ALGER

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Le poète italien Andrea Zanzotto est né en 1921 à Pieve di Soligo, en Vénétie. Professeur de lettres et de latin dans cette ville, il a peu quitté ses territoires natals ; à l’écart, il s’est voué à la construction d’une oeuvre difficile, exigeante. Elle lui a valu l’admiration et l’amitié de Giuseppe Ungaretti, de Pier Paolo Pasolini, Eugenio Montale ou encore Fellini, avec qui il écrit les dialogues de Casanova. Elle lui vaut (...)
  • EGO Renaud

    Littératures "... une mère étrangère"

    LA PENSÉE DE MIDI N°5/6. Littératures "une mère étrangère".

    Lire les premières lignes...
    "La Grèce me reproche une mère étrangère Radine, Phèdre
    Quelle peut être la mesure de ce qui n’en a pas ? Pour parler de la littérature, peut-être faut-il partir du plaisir, ce principe de vie et de connaissance : plaisir de l’éveil par une autre pensée et une autre langue articulée en un poème ou un récit ; plaisir de la surprise que suscite l’idée, inouïe de n’être jamais advenue en de tels mots ; plaisir de mots qui prennent corps, deviennent situations, drame, flux - la vie (...)
  • EGO Renaud

    Portes donnant sur la voie

    LA PENSÉE DE MIDI N°5/6. Littératures "une mère étrangère".

    Lire les premières lignes...
    "Portes donnant sur la voie
    I
    Noeud routier parkings vagues sur un reste de vert
    les splendides villes sont devenues obèses
    le suint de l’époque y déborde partout
    bibelots gadgets vêtements victuailles
    que des yeux lapent et que d’autres yeux surveillent
    qu’est ce miroir où tout a reflet de manque
    ici l’envie met à l’ordre le désir
    et qui n’y prend garde abruti d’abondance
    laisse entrer le vide aux naphtes souveraines
    et dedans bientôt il n’y a plus d’espace
    je sans le (...)
  • EGO Renaud

    D’un langage perpétuel

    LA PENSÉE DE MIDI N°5/6. Littératures "une mère étrangère".

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Un mot est posé sur la page. Par exemple le mot "son". Il se choisit un verbe, une épithète, et aussitôt un peu de sens naît : par exemple "Le son est beau". Quelque chose débute ; mais le son demande à être exploré, développé, alors le poème l’investit ("le son d’un instrument sonore est beau, est beau ce qui soudain vient dire voilà je suis soudain un son, je sonne, je mets le paquet, j’explose..."), le poème prend de la vitesse, atteint (...)
  • EGO Renaud

    Autobiographies du multiple

    LA PENSÉE DE MIDI N°7. La politique a-t-elle encore un sens ?

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "L’énergie, l’énergie, l’énergie, mesurée au pèse-nerfs, le grand vent transformant les arbres échevelés traversant tous les airs, c’est, depuis Rimbaud, la libération de la parole par elle-même. Plusations et ondes de chocs, tournoiements et brusques bifurcations, roue libre de la pensée surréalisant la marche, étoilements et dévoiements sur terre, dernière pellicule du ciel, éternel retour de l’éternelle extravagance, n’oublions pas que (...)
  • EGO Renaud

    Olivier Le Bars

    LA PENSÉE DE MIDI N°8, Retrouver Palerme

    RUBRIQUE "CARNETS D’ARTISTES"
    Lire les premières lignes...
    "De grandes lettres flottent à la surface des toiles récentes d’Olivier Le Bars, voyelles ou consonnes, lettres de couleur toujours, comme celles dont Rimbaud voulait dire "les naissances latentes". Un tableau de 1998, d’ailleurs, était composé par l’interjection rimbaldienne du poème Dévotion, "Bau", dont les lettres étaient mêlées à celles qui forment le nom d’Ucello, en une étrange formule cryptée. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site (...)
  • EGO Renaud

    A la première main du pluriel

    LA PENSÉE DE MIDI N°8, Retrouver Palerme

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Fernando Pessoa raconte avoir connu son "jour triomphal", le 8 mars 1914, lorsqu’il écrivit Le Gardeur de troupeau et vit prendre corps en lui l’un de ses plus célèbres hétéronymes, Alberto Caiero. Le 5 mai 1912, celui qui s’appelait encore Freddy Sauser vécut lui aussi sa nuit de la transfiguration, lorsqu’il recopia au bas d’un autoportrait qu’il venait de dessiner ce mot de Nerval : "Je suis l’autre". Lui qui venait de terminer ce (...)
  • EGO Renaud

    La dentition féroce d’une gorge pure : Herberto Helder

    LA PENSÉE DE MIDI N°9. Regarder la guerre.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "La poésie peut naître d’une dentition féroce dans une gorge pure.
    Ainsi celle d’Herberto Helder.
    Mémoire : Helder naît sur l’île de Madère en 1930. Arrivée à Lisbonne et premières parutions en 1958. Puis dix-neuf recueils foisonnants, parcourus d’un lyrisme vorace, loin des ascèses du mètre et de l’esprit qui forment le "main stream" de la poésie actuelle, celle qui cultive les rognures de l’épuisement. (...)"
    Lire le texte en entier sur (...)
  • EGO Renaud

    La rumeur du corps.

    LA PENSÉE DE MIDI N°10. Eclats de frontières.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "FIGURES DU VIDE : une lecture demeurée ouverte, dans l’état mouvant des pistes qu’elle a fait naître. Pistes depuis longtemps poursuivies sans s’être jamais ajointées les unes aux autres. Fragments donc, avec entre eux des laps de silence, ou si l’on préfère des vides qui seraient des liens, comme ceux qui unissent les planètes selon les lois d’un équilibre connu d’elles seules. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Une éthique poétique du dépouillement (à l’occasion de la réédition de RENVERSE DU SOUFFLE).

    LA PENSÉE DE MIDI N°11. Athènes.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "L’oeuvre du poète Paul Celan est traversée de part en part par l’holocauste. Elle répond en ce sens, aux côtés de livres comme Si c’est un homme de Primo Levi, L’Espèce humaine de Robert Antelme, La Nuit d’Elie Wiesel ou encore L’Ecriture ou la Vie de Jorge Semprun, à ceux qui affirment que cette expérience et cet événement tous deux inouïs sont "indicibles" ou "incommunicables". (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Le gel de la raison.

    LA PENSÉE DE MIDI N°12. Egypte (s).

    Lire les premières lignes...
    "Toujours il faudrait rappeler l’incurable retard de toute société sur les oeuvres les plus vives en elle, celles qui, en avance déjà de deux ou trois foulées dans le temps, ne parlent plus exactement la langue du présent, ne dessinent plus exactement les contours visibles par tous, mais s’aventurent déjà en terres étrangères aux usages, aux perceptions, aux sensations du plus grand nombre. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    La communauté intouchable.

    LA PENSÉE DE MIDI N°12. Egypte (s).

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Tout au long de cent soixante-douze nuits, un homme et une femme explorent le bord le plus intime, et peut-être en cela le plus doucement déchiré, de la parole. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • EGO Renaud

    Retour vers le futur pasolinien.

    LA PENSÉE DE MIDI N°12. Egypte (s).

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "En 1974, un an avant son assassinat, Pasolini publie un étrange livre dont il dit lui-même, "je crois qu’il s’agit d’un véritable cas littéraire". L’oeuvre tout à fait originale qu’il évoque en ces termes s’intitule La Nouvelle Jeunesse : c’est un livre-miroir, dans lequel il réédite ses premiers poèmes, écrits en dialecte firoulant à partir de 1941, et réunis en 1954 sous le tire de La Meilleure jeunesse. (...)"
    Lire le texte en entier (...)
  • EGO Renaud

    Un poème, scène 1

    LA PENSÉE DE MIDI N°13. La cuisine, un gai savoir.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Quoi que signifient les premiers traits peints sur des effigies de pierre, des tablettes de terre ou des parchemins de peau, où que porte la voix (chantée, chuchotée et parfois de mots à peine audibles quand traversée de cris), et par un retour à l’origine qui s’ébruitait en eux, nous devons admettre que les signes - et au premier rang le langage articulé - sont longtemps demeurés chargés d’un prestige qui disait la puissance dont on (...)
  • EGO Renaud

    Abstention de la parole.

    LA PENSÉE DE MIDI N°13. La cuisine, un gai savoir.

    Lire les premières lignes...
    "Accidentellement disparu à l’âge de cinquante-huit ans, l’écrivain allemand W. G. Sebald laisse derrière lui une oeuvre très originale, composée notamment de quatre récits où les techniques de la fiction, l’enquête historique et un usage très personnel de la photographie sous-tendaient une méditation consacrée à la mémoire allemande, à ses traumatismes et silences. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    La fiction de l’objectif.

    LA PENSÉE DE MIDI N°13. La cuisine, un gai savoir.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Toute photographie porte en elle-même la fiction d’une vérité. C’est à la fois ce qui en fait un mécanisme de fascination (elle semble vraie), justifie son usage populaire (elle fixe, "éternise" l’instant) mais c’est aussi ce qui permet de construire avec elle des récits dont l’apparente objectivité est partout trouée par les effets de subjectivité qui en accompagnent la production aussi bien que la lecture. (...)"
    Lire le texte en (...)
  • EGO Renaud

    La différence, cette inconnue...

    LA PENSÉE DE MIDI N°14. Aimer les différences.

    Lire les premières lignes...
    "Je n’ai pas très envie de parler de ce que je connais, je trouve plus stimulant de parler de ce que je ne connais pas. C’est ainsi que je peux faire l’expérience de la différence, de l’une des différences en quoi je consiste. Je suis un peu comme Farouk Mardam-Bey, le mot "différence" me fait mal. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • EGO Renaud

    Un simple phénomène.

    LA PENSÉE DE MIDI N°14. Aimer les différences.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "L’Ancien Testament nous enseigne que Dieu a fait l’homme à son image. Inversant ce rapport, le Dieu chrétien, lui, est descendu parmi les hommes et a pris forme humaine. C’est le message de l’incarnation. Paru en Italie en 1999, A l’image de l’homme, le dernier livre de Mario Luzi, est bien-sûr habité par cette inspiration religieuse, comme le sont tous les autres livres de ce poète qui ne fait pas de mystère de sa foi (fût-elle, à (...)
  • EGO Renaud

    Le tour du propriétaire.

    LA PENSÉE DE MIDI N°14. Aimer les différences.

    RUBRIQUE "LA PENSEE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "A mesure qu’elle grandit, l’oeuvre du romancier libanais Rachid El-Daïf révèle en elle l’existence d’un motif central, obscur et rayonnant, dont chaque nouveau livre modifie les contours en lui donnant la forme d’un autre récit et d’une autre parabole. Ce motif est celui de l’aliénation, c’est-à-dire de la crise qui rend étrangers à eux-mêmes les individus ou les civilisations qui les traversent. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Le participe passé.

    LA PENSÉE DE MIDI N°15. Quel XXIe siècle ?

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Le livre est d’un beau format carré et d’un volume généreux, avec ses quelque trois cent pages assemblées sous une couverture d’un jaune d’or, d’un jaune solaire. Y rayonne d’ailleurs le titre, Eté, et aussi le singulier "poème" juste au-dessus d’un dessin de fenêtre à claustra, similaire à celui qui ornait déjà les deux livres de poèmes de Bernard Chambaz, Entre temps et Echoir. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    L’architecture dans la cité

    LA PENSÉE DE MIDI N°15. Quel XXIe siècle ?

    RUBRIQUE "DE LA CITE"
    Lire les premières lignes...
    "Fondé en 1957, le Réseau Aga Khan de Développement est dirigé par Son Altesse l’Aga Khan, le chef spirituel des chiites ismaïlis. Voici comment celui-ci en résumait l’ambition en septembre 2002 (...)."
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • EGO Renaud

    Zahia Rahmani, "Musulman", roman

    LA PENSÉE DE MIDI N°16. Fin(s) de la politique culturelle ?

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Il est des livres sans commencement ni fin, des livres qui sont un rythme on ne sait d’où venu se prolongeant sans l’étai d’une histoire, avant d’être suspendu. "Musulman", roman, est de ceux-là. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • EGO Renaud

    Susan Sontag, Temps forts.

    LA PENSÉE DE MIDI N°17. Du désir, du plaisir et de l’amour... en Méditerranée.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "L’essayiste et romancière Susan Sontag est morte en décembre 2004, au moment où la planète vivait au rythme de la diffusion, presque instantanée, des photographies du tsunami qui venait de submerger les côtes indonésiennes. Elle qui avait la passion des images - et dont l’essai Sur la photographie est avec celui de Roland Barthes, qu’elle admirait, La Chambre claire, l’un des textes essentiels publiés sur ce médium - eût trouvé la (...)
  • EGO Renaud

    Paysage après la bataille.

    LA PENSÉE DE MIDI N°18. Vivre l’architecture.

    Lire les premières lignes...
    "C’est une sorte de ritournelle télévisuelle, une petite séquence de quelques dizaines de secondes : le plus souvent, elle nous est servie entre la poire et le dessert des actualités, avec le sourire de circonstance du présentateur ou de la présentatrice au moment où, "sans transition", il ou elle ouvre le chapitre des distractions locales du journal. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Seamus Heaney, L’Etrange et le connu. Derek Walcott, La lumière du monde.

    LA PENSÉE DE MIDI N°18. Vivre l’architecture.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Le poète caribéen Derek Walcott (né en 1930) partage avec son homologue irlandais Seamus Heaney (né en 1939) le privilège d’avoir reçu le prix Nobel de littérature. Cette distinction, le poète russe lossip Brodsky (1940-1996) l’avait également reçue, lui qui composait avec Walcott et Heaney une communauté discrète faite des signes que ces trois écrivains s’adressaient : livres dédiés, hommages réciproques, essais consacrés les uns aux (...)
  • EGO Renaud

    Antoine Volodine, Nos animaux préférés.

    LA PENSÉE DE MIDI N°18. Vivre l’architecture.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "En 1998, la bibliographie exhaustive du "post-exotisme" comptait 343 livres, la majorité d’entre-eux n’ayant qu’une existence onirique, puisqu’ils sont le fruit du murmure et du ressassement de narrateurs imaginaires. Notable exception dans ce panorama, les livres d’Antoine Volodine peuvent être trouvés en librairie, ce qui fait de leur auteur le prête-nom le plus célèbre de tous ces narrateurs et le passeur le plus éminent vers cet (...)
  • EGO Renaud

    Andrea Zanzotto : Idome / Essais critiques

    LA PENSÉE DE MIDI N°19. Face aux libertés... au sud de la Méditerranée.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Le XXe siècle a multiplié les gestes artistiques et littéraires de la rupture et partout laissé derrière lui des ébauches et des débris, seulement moins ordonnés que les dépôts successifs que l’histoire amoncelle. Dans le même temps, il a suscité des oeuvres polymorphes et d’une ambition babélienne dont l’enjeu était, à certains égards, d’ouvrir la littérature à la somme des langues, des parlers qui, en toutes époques, forment cette totalité (...)
  • EGO Renaud

    Gérard Genette, Bardadrac

    LA PENSÉE DE MIDI N°19. Face aux libertés... au sud de la Méditerranée.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Pour quelques générations d’étudiants en lettres, le nom de Gérard Genette reste attaché à une oeuvre théorique, parfois ardue, qui les déniaisa grandement des fausses évidences littéraires dont ils étaient encore pétris au sortir de l’adolescence. Au terme de quelques nuits passées à déchiffrer ce qui leur paraissait, de prime abord, un sabir scientifique abscons, ils apprendraient qu’un texte, en particulier de fiction, est doté d’une (...)
  • EGO Renaud

    Eric Hazan, LQR, la propagande du quotidien.

    LA PENSÉE DE MIDI N°19. Face aux libertés... au sud de la Méditerranée.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Eric Hazan est un homme à facettes, chacune d’elles ayant en commun d’être pourvue de bords pour le moins tranchants ! Animé de passions politiques fortes, il fut tout d’abord médecin et chirurgien, en exerçant cette profession au Liban dans les années 1970, au côté des Palestiniens. Puis il reprit la maison d’édition fondée par son père, jusqu’à son rachat par Hachette, et créa alors les éditions La Fabrique, avec un souci d’indépendance (...)
  • EGO Renaud

    Michel Buteau, Hoola hoops.

    LA PENSÉE DE MIDI N°20. Beyrouth XXIe siècle.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Vous vous souvenez du hoola hoop ? Une danse qui fit fureur dans les années cinquante ? Vous passiez un cerceau autour de votre taille puis, dans un mouvement de va-et-vient savamment rythmé, dont la charge érotique ne devait pas être étrangère au succès de cette tocade, vous mainteniez de giration du cerveau - étoile vous-même des orbites sur lesquelles vous faisiez tourner vos planètes imaginaires ; première chorégraphie adolescente (...)
  • EGO Renaud

    Hélène Cixous, Hyperrêve.

    LA PENSÉE DE MIDI N°20. Beyrouth XXIe siècle.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Il est des réputations dont on ne se débarrasse pas aisément. Ainsi, quand on dit de vous que vous êtes un écrivain difficile ! Il suffit pour cela que vous ne conceviez pas la littérature sans cette part aventureuse qui vous fait chercher les formes neuves, juste assez neuves disons, ou une autre inflexion donnée au sens des mots pour accueillir la dimension inédite de votre expérience et signer de la sorte, hors de toute répétition, (...)
  • EGO Renaud

    Cités du Yémen, photographies de Pascal et Maria Maréchaux, texte de Serge Sutreau.

    LA PENSÉE DE MIDI N°20. Beyrouth XXIe siècle.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    Le Yémen est sans doute un des pays où le génie architectural de l’homme s’est exprimé avec le plus de démesure. Quelques-unes de ses villes, Sana’a ou, au coeur du massif de l’Hadramawt, Shibâm et Hajjarrayn sont d’incontestables chefs-d’oeuvre. Les photographes Pascal et Maria Maréchaux, fins connaisseurs de ce pays auquel ils ont déjà consacré plusieurs livres, nous révèlent ces merveilles érigées sur le sable, à l’aide, notamment, de (...)
  • EGO Renaud

    Descriptions de Jean-Christophe Bailly.

    LA PENSÉE DE MIDI N°22. Mythologies méditerranéennes.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "OUVERTURE : Dans la huitième élégie du cycle de Duino, Rilke, méditant ce qui serait le propre de l’animal, écrit : "De tous ses yeux la créature / voit l’Ouvert. Seuls nos yeux sont / comme retournés et posés / tels des pièges autour de cette issue. / Ce qui est au-dehors nous ne le connaissons que par la face / de l’animal [...]". Si je cite ces vers célèbres, que Jean-Christophe Bailly réfléchit lui aussi dans Le Versant animal, c’est (...)
  • EGO Renaud

    Marcel Cohen, Faits, II.

    LA PENSÉE DE MIDI N°22. Mythologies méditerranéennes.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Où l’on apprend des choses qui réjouissent l’esprit, font battre le coeur de joie ou d’effroi, mais étonnent davantage d’avoir toujours eu lieu dans le monde comme des faits avant d’être collectées par Marcel Cohen.
    Par exemple, comment la pianiste Clara Haskil chosiit à l’hôtel Cayré la chambre qui était, peu avant encore, une salle de torture pour la Gestapo et comment ses proches parvinrent à la maintenir dans l’ignorance de ce qui (...)
  • EGO Renaud

    Elisabetta Rassy, La Science des adieux.

    LA PENSÉE DE MIDI N°22. Mythologies méditerranéennes.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "La Science des adieux est un livre d’une étoffe très particulière que l’intitulé de "roman", sous lequel il est placé, ne suffit pas à définir. En effet, il est mû par une attention qui, au-delà de l’imagination qu’il s’autorise parfois, en fait avant tout un geste d’écoute, de fidélité et même de compagnonnage. Compagnonnage avec le couple que formèrent le poète russe Ossip Mandelstam (1891-1938) et son épouse Nadejda (1899-1980). (...)" (...)
  • EGO Renaud

    Christian Salmon, Storytelling

    LA PENSÉE DE MIDI N°23. Tanger, ville frontière.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "On peut traduire exactement Storytelling par "raconter une histoire" : au sens premier du terme, raconter une histoire, c’est construire un propos à l’aide d’un récit, fictionnel ou non, où un narrateur relate une série d’événements dans l’existence d’un ou de plusieurs personnages. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • GUERIN Michel et EGO Renaud

    Introduction. Sur un air du temps...

    LA PENSÉE DE MIDI N°24/25. Le Mépris.

    Lire les premières lignes...
    "L’idée de mettre notre époque en perspective à travers le schème du mépris a été soufflée à la rédaction par Hubert Nyssen, il y a quelques temps déjà, et a rencontré un écho qui n’a cessé de s’amplifier. Nous avons dû commencer toutefois par laisser reposer, et cela peut se comprendre avec le recul : c’est que nous devions conjurer l’envoûtement d’une omniprésence. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    La fin d’un monde tragique.

    LA PENSÉE DE MIDI N°24/25. Le Mépris.

    Lire les premières lignes...
    "Le mépris évoque immanquablement un film de Jean-Luc Godard. Du coup on oublie qu’il est l’adaptation d’une autre oeuvre, un roman d’Alberto Moravia publié en 1954 et dont le propos est assez différent. On pourrait faire de cet oubli la figure du pouvoir symbolique que le cinéma a conquis, au détriment de la littérature. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • COHEN Marcel

    Le mépris, une affaire de détails. Entretien avec Marcel Cohen.

    LA PENSÉE DE MIDI N°24/25. Le Mépris.

    Entretien mené par Renaud Ego.
    Lire les premières lignes...
    "RENAUD EGO : Comment vous êtes-vous interessé à l’univers de la marine marchande et pourquoi vous paraît-il exemplaire de la violence de la machinerie économique contemporaine ?
    MARCEL COHEN : Un porte-conteneurs de 100 000 tonnes est, pour moi, le plus somptueux des bateaux de croisière : on est seul, libre de ses mouvements, de son temps, de ses activités, et l’on dispose, pour la promenade, d’un pont de 200 mètres de long. (...)"
    Lire (...)
  • EGO Renaud

    Compter pour rien.

    LA PENSÉE DE MIDI N°24/25. Le Mépris.

    Lire les premières lignes...
    "Le dernier film de Ken Loach, It’s a free world, est une parabole sans excès du cynisme de notre époque : Angie, une mère célibataire de trente-trois ans, est virée de la boîte d’intérim où elle recrute une main-d’oeuvre bon marché dans les pays les plus pauvres de la Communauté européenne. Dotés de passeports, ces candidats au paradis libéral sont acheminés vers la Grande-Bretagne, où des entreprises trouvent dans ces travailleurs précaires un avantage compétitif indéniable (...)
  • EGO Renaud

    ROTHENBERG Jérome, Les techniciens du sacré

    LA PENSÉE DE MIDI N°26. Désirs de guerre... Espoirs de paix.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Je n’ai jamais abusé de la rhétorique des superlatifs, même lorsque mon enthousiasme était grand, et il arrive qu’il le soit, car la littérature est vivante et d’une remarquable diversité, pour peu qu’on porte son regard au-delà du paysage uniforme et et monotonement réduit à la seule actualité du roman que la médiatisation des livres dessine. Mais je ne crains pas de dire que la parution en français de Les Techniciens du sacré est un (...)
  • EGO Renaud

    Véronique Pittolo, Hélène mode d’emploi

    LA PENSÉE DE MIDI N°27. L’Iran derrière le miroir.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Les poèmes de Véronique Pittolo interrogent, selon un angle différent en chacun de ses livres, la fiction et les univers auxquels elle donne forme : le conte, le roman, le cinéma, la légende et maintenant le mythe avec Hélène. Ce fil continu se manifeste dans son oeuvre par une tonalité narrative assez reconnaissable. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Pascal Quignard, Boutès.

    LA PENSÉE DE MIDI N°27. L’Iran derrière le miroir.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Prenez un personnage marginal de la mythologie ; ajoutez-lui un écrivain certes connu mais fort discret, qui n’en fera pas un héros de roman ; confiez le tout à un éditeur exigeant, fidèle à Jacqes Derrida, à Jean-Luc Nancy, à Hélène Cixous, à Yves Bonnefoy, attentif à d’autres, plus jeunes (Gérard Haller, Frédéric-Yves Jeannet...). (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Poésie-infinie-réalité.

    LA PENSÉE DE MIDI N°28. Les Chants d’Orphée.

    Lire les premières lignes...
    "Les poèmes de Christophe Tarkos ont commencé à paraître au début des années quatre-vingt dix dans des revues comme Quaderno, Java, Nioques, Doc(k)s ou Poézi proléter et bien d’autres, avant d’être des livres essentiellement édités par al Dante et POL. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : CAIRN
  • EGO Renaud

    Ce qui allarma Mallarmé.

    LA PENSÉE DE MIDI N°28. Les Chants d’Orphée.

    Lire les premières lignes...
    "Un fantôme hante la langue : c’est la musique. Son ombre rôde en tout énoncé, même le plus dénué d’ambition stylistique. Musicale, la langue l’est dans sa forme, d’une façon essentielle, elle dont la matière sonore est disposée dans la parole le long de cette ligne temporelle qu’est la phrase, selon un rythme consubstantiel à son articulation. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Christophe Tarkos, Ecrits poétiques.

    LA PENSÉE DE MIDI N°29. Istanbul, ville monde.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Les éditions P.O.L. viennent de commencer la publication des oeuvres complètes de Christophe Tarkos, poète prématurément disparu en 2004 et dont La pensée de midi a relayé le travail, notamment dans le numéro intitulé "Les chants d’Orphée". Cette entreprise éditoriale, conduite par Valérie Tarkos, veuve du poète et Katalin Molnar, réunit au sein de ce premier volume des poèmes devenus introuvables pour la plupart, mais aussi plusieurs (...)
  • EGO Renaud

    Hyam Yared, Sous la tonnelle.

    LA PENSÉE DE MIDI N°30. De l’humain.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI"
    Lire les premières lignes...
    "Les poèmes de Hyam Yared, réunis dans Naître si mourir, étaient intensément habités par le corps amoureux et la passion charnelle. C’était des poèmes nus, c’est-à-dire des poèmes cherchant à découvrir sous les masques dont toute identité est aussi le produit cette nudité qu’est la vérité en soi. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Histoires d’un 20 janvier.

    LA PENSÉE DE MIDI N°31. Histoires d’un 20 janvier. Récits.

    Lire les premières lignes...
    "Parmi tous les chemins que La pensée de midi a ouverts depuis dix ans, il en est u qui détermina très souvent l’orientation des autres. Il s’agissait pour nous de questionner et de révéler cet espace culturel et géographique que son nom et les images qui lui sont associées parent d’une fausse évidence : la Méditerranée. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Une décennie

    LA PENSÉE DE MIDI N°31. Histoires d’un 20 janvier. Récits.

    Lire les premières lignes...
    "La pensée de midi est née au moment où débutait un siècle qui marquait aussi l’avènement d’un nouveau millénaire. Il n’y aurai là qu’un hasard de calendrier, sans raison de s’y attarder, si la force symbolique des dates ne façonnait l’idée que les hommes se font de l’histoire et, dès lors, ne déterminait en partie leur action. A cet égard, l’impact des attentats du World Trade Center, en 2001, fut largement amplifié par sa coïncidence temporelle avec le début du millénaire (...)
  • EGO Renaud

    Cormac Mc Carthy, La Route.

    LA PENSÉE DE MIDI N°31. Histoires d’un 20 janvier. Récits.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI" Une anthologie de la décennie.
    Lire les premières lignes...
    "Comparer On the Road de Jack Kerouac et Ther Road de Cormac McCarthy, publiés à un demi-siècle de distance, rendrait sensible une métamorphose possible de l’imaginaire américain, voire, sur le plan anthropologique, une évolution de la sensibilité de cette culture. (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • EGO Renaud

    Pekka Himanen, L’Ethique hacker et L’Esprit de l’ère de l’information.

    LA PENSÉE DE MIDI N°31. Histoires d’un 20 janvier. Récits.

    RUBRIQUE "LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI" Une anthologie de la décennie.
    Lire les premières lignes...
    "Pekka Himanen avait vingt ans lorsqu’il soutint une thèse de philosophie en Finlande. Il partit alors aux Etats-Unis où il commença à collaborer aux recherches du sociologue Manuel Castells, théoricien influent des mutations sociales et culturelles à l’ère des réseaux informatiques. En 2001, Himanen publie un livre astucieux et provocateur, moins connu sous son titre complet que sous celui, plus percutant, (...)
  • GARAPON Antoine

    Le terrorisme du XXIe siècle, une coproduction de la mondialisation. Entretien avec Antoine Garapon.

    LA PENSÉE DE MIDI N°31. Histoires d’un 20 janvier. Récits.

    RUBRIQUE "EN DEBAT"
    Entretien mené par Renaud Ego.
    Lire les premières lignes...
    "RENAUD EGO : Le mot "terrorisme" désigne une action politique violente menée par des individus ou des organisations qui contestent aux Etats ce monopole de la violence légitime sur lequel ils fondent leur autorité. Mais existe-t-il une qualification juridique du terrorisme ?
    ANTOINE GARAPON : Il en existe une, mais qui ne fait pas consensus. Le terrorisme est une action politique qui, pour consacrer ses (...)
  • EGO Renaud

    Serge Sautreau

    LA PENSÉE DE MIDI N°31. Histoires d’un 20 janvier. Récits.

    RUBRIQUE "LES INEDITS"
    Lire les premières lignes...
    "Toute oeuvre possède des aimants qui l’attirent vers son propre avènement, en vertu d’une rayonnante quoique obscure fascination. Ainsi, le poète Serge Sautreau, qui vient de nous quitter à l’âge de soixante-six ans, n’avait-il cessé d’explorer, à la suite des poètes du grand jeu, Robert Gilbert-Lecompte et René Daumal, la relation dialectique que porte avec lui le couple "révolution-révélation". (...)"
    Lire le texte en entier sur le site : (...)
  • Les événements

    Consultez les articles de La pensée de midi sur le site CAIRN.

    EN 2010, LA REVUE A RECU SUR LE SITE CAIRN 216 126 VISITES !!!!

    ***

    A LIRE SUR LE BLOG DE LA REVUE

    Tunisie : le corps du peuple, par Renaud Ego Venue du centre de la Tunisie, une « caravane de la libération » a occupé près d’une semaine, la place de la Primature, à Tunis. Retour sur un mouvement qui symbolisa, physiquement, l’unité de la révolution tunisienne et incarna le corps de tout un peuple.

    MMSH, Aix-en-Provence 17 décembre 2010

    Figures du Palestinien à l’écran Rencontre du Pôle Images/ANR Imasud de la MMSH en partenariat avec La pensée de midi autour du conflit israélo-palestinien : questions de visibilité et de regards. Avec Jérôme Bourdon, Stéphanie Latte, Cédric Parizot et Maryline Crivello. En lien avec le numéro 9 de la revue, "Regarder la guerre".

    De 9h à 13h, salle PAF, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. 5, rue du château de l’horloge, BP 647, 13094 Aix-en-Provence, France Tél : (+33) (0) 4 42 52 40 00 http://www.mmsh.univ-aix.fr

    PARUTION MARS 2010

    "De l’humain. Nature et artifices", numéro 30 de La pensée de midi, un dossier dirigé par Raphaël Liogier.

    Il est souvent bien difficile de deviner l’âge de certaines vedettes au visage remodelé au Botox, qu’en sera-t-il demain lorsque ces transformations ne seront plus seulement esthétiques, mais s’appliqueront au corps entier, à sa sélection et son amélioration, lorsqu’une prothèse de bras branchée sur le système nerveux sera plus agile que le membre de chair et d’os ? Faudra-t-il préférer l’artificiel au naturel ? Quel serait le devenir d’une telle entité livrée à l’industrie médicale, aux biotechnologies, aux nanotechnologies, et qui vivrait, en outre, non seulement sur le plancher des vaches, mais dans des espaces virtuels informatisés ? Un homme techniquement rectifié jusqu’à l’immortalité, tel que l’attendent les transhumanistes, qui ne sont pas de vulgaires illuminés mais de très sérieux chercheurs. Un tel homme serait-il encore humain ? Au-delà des peurs absurdes et du refus de la science, comment penser la mesure dans un monde qui semble irrésistiblement emporté par la démesure ? Cet animal machine dénué de toute fragilité, produit sophistiqué promis par la science, saura-t-il encore éprouver des sentiments comme l’amour, saura-t-il apprécier la convivialité, le plaisir d’être ensemble ?

    Ce numéro a été coordonné par Raphaël Liogier, sociologue et philosophe, et directeur de l’Observatoire du religieux (Cherpa) à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Avec des textes de Raphaël Liogier, de Jean-Gabriel Ganascia, de Bernard Andrieu, de Jean-Didier Vincent, de Pierre Le Coz, de Raphaël Draï, de Tenzin Robert Thurman, de Jean-Michel Besnier, de Maurice Bloch, de Michel Terestchenko, de Jean-François Mattéi.



    http://cfa-eve.fr/media/Effectifs.html http://www.dakhla-hotel-sahara.com/img/nav.html http://ville-orange.fr/swf/avis/ http://monsieur-le-chien.fr/blog/cron.php http://acadpharm.org/prix/aff_searches.php http://www.acavi.fr/anglais/postuter-offre.php http://www.aeronet-referencement.fr/devis-valids.php http://www.arbitrage-maritime.org/fr/2_baremess.php http://blog.emarketing.fr/config/